AIP: le gouvernement propose une médiation

Publié: 14 février 2011 dans Actu sociale

En gros, voici ce que le gouvernement propose aux partenaires sociaux (employeurs et syndicats):

Maintien de l’indexation des salaires (ce qui, en soit, est normal lorsque l’on considère l’augmentation du coût de la vie et que l’on sait que nous bénéficions de ce système depuis 90 ans)

-Toujours pas d’augmentation salariale en 2011 (on ne considère pas l’Index comme une augmentation)

-Maintien de la marge d’augmentation des salaires au dessus de l’Index de 0.3% maximum en 2012 (une jatte de café par mois)

– l’enveloppe destinée au « bien-être » des allocataires sociaux sera affectée à 100% (60% selon les pré-accords définis par le projet d’AIP et les 40% que le patronat voulait économiser sera réparti de manière définie par le Conseil National du Travail mais apparemment les pensionnés, invalides et accidentés du travail pourront en bénéficier)

augmentation du salaire minimum de 120 euros par an (attention soit par le biais d’une réduction d’impôts, soit par le biais d’une hausse du bonus à l’emploi, donc sur le dos de la collectivité! et celle-ci sera diminuée de manière dégressive (sur quelle base? on ne sait pas!))

– les accords existants seront reconduits

– harmonisation des statuts ouvriers/employés:

les ouvriers dès 2012 bénéficieront de 15% d’augmentation de leur préavis (rien est indiqué par rapport au fait que ce soit ou pas l’ONEM qui prendra en charge cette augmentation(et donc la collectivité)

les employés dont le salaire est inférieur à 30535€/an brut: rien ne change

les employés dont le salaire est supérieur à 30535€/an brut (la majorité) verront leur période de préavis diminuée de 3% pour 2012-2013 et de 6% pour 2014

– exonération d’impôt sur les revenus des deux premières semaines de préavis pour les ouvriers et les employés sont le salaire annuel ne dépasse pas les 61071€.

 

 

Comme vous l’aurez compris, bien que notre appel ait été un peu entendu, beaucoup de travail reste à faire car les propositions du gouvernement restent très proches de ce que souhaitait le patronat et les quelques améliorations qui seront faites le seront sur le dos de la collectivité (par le biais de réduction d’impôts et donc moins d’argent pour les services publiques ou directement par l’intervention d’organismes publiques dans les politiques patronales)…

La lutte continue donc…

 

Angela

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s